Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mars 2010 7 28 /03 /mars /2010 18:21

Tout à trac, voici une liste des petites choses à savoir sur les environs pour paraître expert ès bords de Marne.


A
A
viron









Mon sport ! Très complet -il sollicite les muscles des bras, des jambes, les abdominaux...-  il peut se pratiquer à huit, cinq dont un barreur, quatre, trois, deux,  ou seul pour les plus expérimentés -plus l'embarcation est petite, plus l'équilibre est instable !-... Ça fait belle lurette que les clubs d'aviron ont investi les bords de Marne : depuis la seconde moitié du XIXème siècle. Longtemps réservé aux populations les plus aisées, l'aviron s'est ouvert à d'autres classes sociales à partir de l'entre-deux-guerres.

B
Batillage
La vague, qui dans le sillage de bateaux à moteur, déferle contre les berges... Alors je sais bien, dès qu'il fait beau, c'est sympa de partir en goguette dans un bateau à moteur et de laisser parler les chevaux, mais ayez une pensée émue pour ces berges, importantes pour la faune et la flore, et ralentissez pour limiter l'impact de votre navigation.

C
Crues
Si la crue de 1658 a été la plus haute jamais enregistrée, celle de 1910 n'était pas mal non plus. Si vous voulez vous rendre compte des niveaux atteints par la Marne entre janvier et mars 1910, regardez la signalétique par exemple sur la première pile du viaduc de Nogent : c'est impressionnant !

D
Débit de la Marne
Actuellement, le débit de la Marne atteint 60 m3/seconde... Une donnée émise par la station du réseau d'hydrométrie de Gournay sur Marne, qui agit pour le compte du ministère de l'Ecologie et du Développement Durable, comme celles de Créteil, Chalifert, Condé Saint-Libiaire, Meaux ou la Ferté sous Jouarre pour la Marne francilienne. Lors de la crue de 2001 (forte mais sans plus), ce débit a été multiplié  par près de dix  : 543 m3/seconde.
www.vigicrues.ecologie.gouv.fr

E
E
au potable
Le Val de Marne est le premier producteur d'eau potable en France à partir des cours d'eau.
Ecluses
Si vous suivez la Marne depuis Paris, vous pourrez en voir plusieurs, depuis Alfortville, Saint-Maur, Créteil jusqu'à Saint-Jean les 2 Jumeaux en passant par Neuilly sur Marne, Vaires sur Marne, Chalifert, Lesches-Coupvray, Meaux, Isles les Meldeuses. Leurs horaires d'ouverture sont consultables sur le site des VNF.


F
Filmographie
 
Plusieurs films ont brillamment rendu hommage
 aux bords de Marne, à leur atmosphère, 
 aux guinguettes : le court métrage "Nogent, Eldorado
 du dimanche" de Marcel Carné (1929) ; Casque d'Or,
 de Jacques Becker (qui entre nous soit dit n'a pas été
 tourné dans les parages) ; La Belle Equipe de Julien Duvivier.  Sur la passerelle de Polangis, qu'apprécient ces pigeons éminemment stoïques, un panneau est là pour le rappeler.



G
Guinguettes









Comme le rappelle l'association Culture Guinguette, la définition même de la guinguette reste floue. Pour les uns, elle viendrait du vin consommé -guinguet, un vin aigrelet-, pour les autres, de la danse pratiquée -giguer. Quoi qu'il en soit, associées au nautisme et au caractère champêtre, les guinguettes des bords de Marne connaissent un véritable essor entre la deuxième moitié du XIXème siècle et la seconde guerre mondiale : 400 établissements auraient existé entre le pont de Charenton et Lagny sur Marne, avec chacun un style architectural et un type de clientèle propres. Parmi les plus célèbres, le restaurant Jullien sur l'île Fanac (évoqué par Zola dans Au Bonheur des Dames), Convert (fermé en 1969) et le Casino Tanton à Nogent, la péniche à Joinville -devenue entre temps Chez Gégène). Les Parisiens venaient en masse  y boire, manger, jouer, danser, jouer et s'adonner au nautisme.
Aujourd'hui, cette activité pas toujours facile à rentabiliser, car saisonnière et dépendante des conditions climatiques (après Le Petit Robinson à Joinville, fermé depuis plus d'un an, Gégène et le Moulin de Roland sont à leur tour menacés) reste indissociable des bords de Marne. Les communes en ont bien conscience : celle de Noisy Le Grand cherche un exploitant pour la guinguette qu'elle a fait restaurer -La Pergola, sur la Rive-Charmante- ; Nogent sur Marne a testé fin juin la mise en place
d'une 
guinguette éphémère avec Culture Guinguette justement.


H
Haltes fluviales
Accessibles aux bateaux de plaisance pour une période donnée, avec souvent des branchements eau et électricité à la clé, elles existent à Lagny sur Marne, Meaux et la Ferté sous Jouarre.


I
Iles
Elles sont une quinzaine dans le Val de Marne, près du double sur la Marne en Île de France. Au fil du temps, l'homme en a fait disparaître certaines (îles du Passeur, de Pierre Richard, des Courants, de Varenne, la Grande Île du Parc) pour améliorer la navigation fluviale, elle en a soudé d'autres au "continent"  (l'île de Beauté à Nogent en 1968).  Certaines sont habitées et accessibles par pont, passerelle ou par bateau exclusivement, d'autres sont restées totalement sauvages, comme celles classées réserve naturelle départementale de la boucle de Saint-Maur.


J
Joutes à la lance sur l'eau
Directement issues des tournois de chevalerie du Moyen-âge, ces joutes au programme de la plupart des  fêtes sur la Marne entre le 19 et le 20ème siècle, attiraient un large public. Aujourd'hui, il est encore possible d'y assister, lors notamment de la fête de la Marne en Seine et Marne, au mois de juin !


M
Moulins
 
Ils ont quasiment disparu, et pourtant les moulins 
 à eau étaient nombreux sur les bords de Marne.
 Reste encore le Moulin de Quincangrogne,
 à Montévrain, ex-potentiel rendez-vous de chasse
 d'Henri IV, ex-papeterie Montévrain et désormais
 propriété de la RATP qui l'a réaménagé en centre
 de vacances ;  et  le Moulin de l'usine  Menier 
 à Noisiel (photo ci-contre). Reconstruit en 1872 
 par l'architecte Jules Saulnier sur l'emplacement
 de l'ancien moulin, datant de 1157, il a été le premier bâtiment au monde à présenter une structure métallique porteuse. Les céramiques de la façade lui donnent un aspect tapis oriental très visuel, souligne la Fédération des Moulins de France (
fdmf.fr ; contact@fdmf.fr). Classé Monument historique, il abrite actuellement le siège social de Nestlé.

N
Navigabilité
La Marne est navigable sur 55 % du parcours, de la Ferté-sous-Jouarre à Meaux, de Chalifert à Vaires sur Marne, de Neuilly sur Marne à Joinville le Pont, de l’aval de Saint-Maur à la confluence avec la Seine.  Pour ne pas interrompre la navigation des bateaux, des tunnnels sous la Marne et des canaux de dérivation ont été mis en place.

P

Passerelle de Bry

Une jolie passerelle piétonne qui relie Bry au Perreux, et qui a été construite par Gustave Eiffel en 1893.


P
éniches











P
ont de Nogent nouveau ?

Anne, ma soeur Anne, ne vois-tu rien venir ? A la fin de l'année 2008, des travaux devaient démarrer sur le pont qui sépare Nogent / Le Perreux d'une part, Champigny d'autre part. Pour quoi faire ? Pour séparer les flux autoroutiers et locaux sur le pont, réaliser un nouvel ouvrage d'art au-dessus de l'A4 et créer un cheminement pour les circulations douces (vélo, pied...) sur une passerelle tout en courbe. Ce chantier, qui devrait durer deux ans et coûter 25 millions d'euros, n'a pas encore démarré contrairement aux prévisions.
Rappelons que le Pont de Nogent avait déjà été refait, puisque sa version initiale, avec ses trois arches en fonte inaugurée en 1899,
avait laissé place à la forme actuelle en 1961. Si vous voulez découvrir le projet en images, à défaut de le voir prendre forme sur site, rendez-vous sur www.pontdenogent.fr.


R
Ru de Polangis
 
Autour de ce petit bras de la Marne, creusé
 à Joinville le Pont en 1886 pour attirer
 les canotiers parisiens et les inciter à acheter
 des parcelles, se niche désormais l'un des
 quartiers pavillonnaires de la ville.
 Seul hic : l'envasement du ru depuis
 la construction des piliers de l'autoroute A4. 
 
Ci-contre, passerelle au-dessus du ru, quai Polangis, et le ru vu du quai de la Marne.
 



T
Tunnels sous la Marne  
 Mon premier (à gauche) mesure 600 mètres de long 
 environ, permet aux bateaux d'aller
 de Joinville à Alfortville sans passer par la 
 boucle de Saint-Maur ;  mon second (photo de droite),
 beaucoup plus court, de Chalifert à Condé
 Sainte Libiaire sans passer par Jablines Annet...
 Mon tout, ce sont les deux tunnels
 de la Marne en Île de France.




U

U
sine élévatoire
Toutes deux classées Monument Historique, toutes deux chargées depuis la deuxième moitié du XIXème siècle de puiser de l'eau dans la Marne pour compléter le niveau du Canal de l'Ourcq situé respectivement à 40 et 12 mètres de là, les usines élévatoires de Trilbardou (signée Alphonse Sagebien) et Villers Lès Rigault (Louis Dominique Girard) sont visitables certains jours. Informations :
aufildelourcq.org - Contact : contact@aufildelourcq.org 

V
Viaduc
Détruit par un dynamitage allemand,
le Viaduc de Nogent reconstruit  trône vaillamment,
un pied à Champigny, un autre sur l'île des loups,
les autres à la frontière Nogent-Le Perreux.




Vin
"Ah le petit vin blanc, qu'on boit sous les tonnelles,
quand les filles sont belles,du côté de Nogent..."
 
Ces paroles signées Jean Dréjac  -musique de Charles Borel-Clerc-
rendaient-ils hommage aux crus du coin ?
Jugés hier un peu rudes à boire, ils ont tout bonnement disparu.
Les vignes largement cultivées sur les coteaux de la Marne
depuis le 13ème  siècle, de Nogent -Joinville jusque Saint-Thibault des Vignes et au delà, ont été anéanties par les maladies et l'urbanisation galopante. 
Des initiatives sont menées ici où là pour redévelopper cette activité : à Champigny (les Vignes des Coteaux de Champigny), Nogent (Confrérie du petit vin blanc), au Perreux (Confrérie des Sainfoins), à Saint-Maur des Fossés,  Noisy le Grand (Confréries Saint-Vincent), Thorigny (association du Vignoble du Coteau de Thorigny)...       
         

Y
Yprema
Très branchée écologie industrielle et développement durable, l'installation de traitement des mâchefers et autres matériaux de déconstruction Yprema, à Lagny sur Marne, a remis au goût du jour un moyen de transport écolo pour évacuer ses propres résidus : un cheval de trait est chargé de tirer une barge sur le chemin de halage, direction l'usine d'incinération !
                                                       

Partager cet article

Repost 0
Published by Sabine Durand
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Sabine Durand
  • Le blog de Sabine Durand
  • : Un blog tombé sous le charme des bords de Marne en Ile de France. Une pincée de nature, une dose d'évenements sportifs ou culturels, le tout agrémenté d'adresses de restau et guinguettes typiques du cru...
  • Contact

Recherche